Accueil arrow Patrimoines arrow Le Canal du Midi
Menu principal
Accueil
Présentation
Guerres
Civilisations
Musées
Chroniques
Patrimoines
Arts
Livres
Entreprises
Dossiers
News
Liens
Compteur de visiteurs

Visiteurs depuis le 26/02/2008 :

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterTotal185979
Le Canal du Midi Version imprimable Suggérer par mail

Pierre-Paul Riquet

 Pierre-Paul Riquet

Collection particulière

 

Pierre-Paul Riquet, le Canal du Midi

 « Le Canal de Jonction des Deux Mers est sans contredit, le plus beau et le plus noble ouvrage de cette espèce jamais entrepris … j’eus préféré la gloire d’en être l’auteur à tout ce que j’ai fait ou pourrais faire à l’avenir » Vauban.

Malgré son apparente simplicité, le canal du Midi est certainement l’un des plus fabuleux monument qu’un homme n’ait jamais construit. Pensé, conçu et réalisé par un anonyme fermier des gabelles de Louis XIV, un certain Pierre-Paul Riquet, le Canal Royal des Deux Mers permit de relier la Méditerranée à l’Atlantique par un fin et frêle cordon d’eau douce, une « route du silence » serpentant au gré des courbes de niveau de Toulouse au Bassin de Thau. Ce rêve un peu fou qu’avaient caressé quelques siècles auparavant Néron et Charlemagne n’avait jusqu’alors jamais pu voir le jour. Tous les ingénieurs qui se penchèrent sur ce grand dessein se heurtèrent en effet au problème irrésolu de l’alimentation en eau du dispositif au point le plus élevé, le Seuil de Naurouze situé à quelques kilomètres de Castelnaudary. Mais ce petit percepteur du Languedoc qui avoua à Colbert son ignorance des sciences eut l’idée qui devait donner corps à ce projet : rassembler les différents ruisseaux de la Montagne Noire et les conduire jusqu’à Naurouze au moyen d’une « rigole ». Cette idée simple mais géniale révolutionna le commerce entre la Méditerranée et l’Atlantique. Ce fut également une arme stratégique et politique qui permit à la France d’accroître sa puissance et sa souveraineté vis-à-vis de sa principale rivale du moment : l’Espagne. 

Plan du canal
Plan du systèle alimentaire du Canal du Midi 1666 - Archives.

Quatre années de négociations, d’expertises et de procédures furent nécessaires pour que Riquet obtienne l’autorisation finale de commencer les travaux le 1er janvier 1667. C’est donc à plus de 57 ans, qu’il se lança dans cette gigantesque entreprise. Il y risqua sa fortune et hypothéqua celle de ses descendants. Organisateur et meneur d’homme hors pair, Riquet dirigea jusqu’à 12 000 ouvriers sur ces différents chantiers. Les travaux se prolongèrent 14 années, durant lesquels plus de sept millions de m3 de terre furent charriés et 328 ouvrages d’art édifiés, dont un port : Cette (Sète), le long des 240 km du Canal. Parmi ces ouvrages, certains constituèrent de véritables innovations et mirent en évidence le génie créatif de Riquet. C’est ainsi que le Pont-canal du Répudre fut le premier monument de ce type construit en France. De même, le Tunnel de Malpas, « merveilleux ouvrage d’une seule pièce de roche », fut le premier tunnel ouvert à la navigation. Le Bassin de Saint-Ferréol fut quant à lui et pendant plus de 200 ans, le plus grand barrage masse jamais construit.

Jacques André, Directeur. Musée et Jardins du Canal du Midi

Lire ou télécharger l'article complet en cliquant sur l’image ci-dessous.

N55

La Revue de L’HISTOIRE — N° 55

 
< Précédent
Réalisé avec Joomla!, logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL. Version 1.0.12. 25 Decembre 2006.

www.mozilla.org www.mediovirtual.com www.mamboserver.com