Accueil arrow Patrimoines
Menu principal
Accueil
Présentation
Guerres
Civilisations
Musées
Chroniques
Patrimoines
Arts
Livres
Entreprises
Dossiers
News
Liens
Compteur de visiteurs

Visiteurs depuis le 26/02/2008 :

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterTotal188363
Patrimoines
Version imprimable Suggérer par mail

Les villes d'art et d'histoire, les beaux villages, les châteaux, les abbayes offrent des programmations séduisantes qui sont  l'occasion de raconter l'Histoire aux publics attirés par les tourismes  culturel et de proximité. Les chefs-d'œuvre, les métiers d'art,  avec leurs magnifiques objets fabriqués, donnent des ouvertures  sur d'autres mondes artistiques, créatifs, où l'effort mental, voire  spirituel, représente les arcanes secrètes de nos sociétés et de leur  transcendance. Nous invitons à redécouvrir le patrimoine culturel des quatre coins  de notre territoire et de l'Europe, et parfois du monde entier. Au-delà  des études esthétiques développées, nous dévoilons le lien entre le  patrimoine et les transformations historiques.

La Revue de l'Histoire donne un sens au patrimoine, c'est ce qui fait  sa spécificité. Elle est partenaire du Salon International  du Patrimoine culturel au Carrousel du Louvre.


Renaissance en terre de Meuse

Le département de la Meuse est situé à l'intersection des routes géostratégiques entre l'Allemagne, la France, le Luxembourg et la Belgique. C'est une terre de passage et d'invasions. C'est aussi un lieu de richesses non calculables. Tout un patrimoine se présente à nous, fondé sur la religion, l'art, et la réflexion sur les capacités de l'homme à vivre son destin. Cette culture reste marquée, profondément, par l'esprit de la Renaissance.

croixUne exposition remarquable va se tenir au mois de mai au Musée d'art sacré de Saint-Mihiel. C'est le résultat de trois ans de travail par le département de la Meuse et son Conseil Général. Elle va regrouper 73 trésors meusiens, répertoriés dans le livre de François Janvier et Bernard Prud'homme* sur les objets d'art de Meuse. 51 sont classés ou inscrits au titre des Monuments Historiques. Sur le département de la Meuse, ce sont 2 500 oeuvres qui sont protégées au titre des Monuments Historiques, du mobilier, des objets religieux, scientifiques, techniques, industriels et militaires...

L'exposition présentera des statues mariales du XIIe au XVIe siècle, ainsi que des représentations de Sainte-Barbe, Sainte-Ursule, Saint-Roche, Saint Maurice... Une salle sera consacrée à l'orfèvrerie locale, avec des pièces uniques qui n'ont jamais été présentées au public. Pour l'occasion, 18 statues ont été restaurées par Jean Delivré. Des conférences viendront appuyer cette démarche culturelle de haut niveau qui montre toute la richesse, et le sens de l'esthétisme développé dans ces terres de Meuse voici cinq siècles. Il y aura aussi des pièces de théâtre, des concerts a cappella de musique Renaissance, des improvisations en salle, de l'artisanat d'art...

 

Lire la suite...
 
Version imprimable Suggérer par mail

Pierre-Paul Riquet

 Pierre-Paul Riquet

Collection particulière

 

Pierre-Paul Riquet, le Canal du Midi

 « Le Canal de Jonction des Deux Mers est sans contredit, le plus beau et le plus noble ouvrage de cette espèce jamais entrepris … j’eus préféré la gloire d’en être l’auteur à tout ce que j’ai fait ou pourrais faire à l’avenir » Vauban.

Malgré son apparente simplicité, le canal du Midi est certainement l’un des plus fabuleux monument qu’un homme n’ait jamais construit. Pensé, conçu et réalisé par un anonyme fermier des gabelles de Louis XIV, un certain Pierre-Paul Riquet, le Canal Royal des Deux Mers permit de relier la Méditerranée à l’Atlantique par un fin et frêle cordon d’eau douce, une « route du silence » serpentant au gré des courbes de niveau de Toulouse au Bassin de Thau. Ce rêve un peu fou qu’avaient caressé quelques siècles auparavant Néron et Charlemagne n’avait jusqu’alors jamais pu voir le jour. Tous les ingénieurs qui se penchèrent sur ce grand dessein se heurtèrent en effet au problème irrésolu de l’alimentation en eau du dispositif au point le plus élevé, le Seuil de Naurouze situé à quelques kilomètres de Castelnaudary. Mais ce petit percepteur du Languedoc qui avoua à Colbert son ignorance des sciences eut l’idée qui devait donner corps à ce projet : rassembler les différents ruisseaux de la Montagne Noire et les conduire jusqu’à Naurouze au moyen d’une « rigole ». Cette idée simple mais géniale révolutionna le commerce entre la Méditerranée et l’Atlantique. Ce fut également une arme stratégique et politique qui permit à la France d’accroître sa puissance et sa souveraineté vis-à-vis de sa principale rivale du moment : l’Espagne. 

Lire la suite...
 
Réalisé avec Joomla!, logiciel libre distribué sous licence GNU/GPL. Version 1.0.12. 25 Decembre 2006.

www.mozilla.org www.mediovirtual.com www.mamboserver.com